m
La plateforme documentaire du CTIFL
La plateforme documentaire du CTIFL

Documents  BRENIAUX (D) | enregistrements trouvés : 36

O

-A +A

P Q

Déposez votre fichier ici pour le déplacer vers cet enregistrement.
Déposez votre fichier ici pour le déplacer vers cet enregistrement.

CHARLOT (G), GENTIT (P), MILLAN (M), BRENIAUX (D)

INFOS CTIFL - 2004 n° 206 : P. 13-16

Des symptômes foliaires observés depuis de nombreuses années sont associés depuis trois-quatre ans à des cas de dépérissement du cerisier. Ces symptômes ne correspondent pas aux affections classiques bien connues chez le cerisier (asphyxie , champignons , bactéries). Ces symptômes foliaires sans dépérissement sont présents dans de très nombreuses parcelles ; les dépérissements d'arbres sont , par contre , peu observés mais sont localement parfois très graves. Il s'agit de taches rougeâtres devenant brunes et provoquant parfois des trous. Elles deviennent nombreuses et plus visibles à partir des premières chaleurs fin juin , début juillet. En cas de fortes attaques , les feuilles peuvent chuter dans le courant de l'été. Ces symptômes ne débouchent pas forcément sur une baisse de la vigueur des arbres ou leur dépérissement.
Des symptômes foliaires observés depuis de nombreuses années sont associés depuis trois-quatre ans à des cas de dépérissement du cerisier. Ces symptômes ne correspondent pas aux affections classiques bien connues chez le cerisier (asphyxie , champignons , bactéries). Ces symptômes foliaires sans dépérissement sont présents dans de très nombreuses parcelles ; les dépérissements d'arbres sont , par contre , peu observés mais sont localement ...

Déposez votre fichier ici pour le déplacer vers cet enregistrement.

BRENIAUX (D)

PHYTOMA - LA DEFENSE DES VEGETAUX - 2004 n° 568 : P. 10-15

En 2003, les gels printaniers, la canicule estivale et les orages violents ont plus pesé sur l'arboriculture fruitière en France que les maladies et les ravageurs. La pression des maladies est globalement faible, certains ravageurs ont été favorisés. Sur arbres à pépins : faible pression de la tavelure du pommier (Venturia inaequalis), la stemphyliose du poirier (Stemphylium vesicarum - Pleospora allii) progresse, importantes populations du carpocapse des pommes et des poires (Cydia pomonella) et des acariens rouges (Panonychus ulmi - Metatetranychus ulmi). Sur arbres à noyau : forte pression de la tavelure du prunier (Fusicladium carpophilum - Venturia carpophila), Xanthomonas arboricola reste une menace, la sharka est préoccupante dans la Drôme.
En 2003, les gels printaniers, la canicule estivale et les orages violents ont plus pesé sur l'arboriculture fruitière en France que les maladies et les ravageurs. La pression des maladies est globalement faible, certains ravageurs ont été favorisés. Sur arbres à pépins : faible pression de la tavelure du pommier (Venturia inaequalis), la stemphyliose du poirier (Stemphylium vesicarum - Pleospora allii) progresse, importantes populations du ...

Déposez votre fichier ici pour le déplacer vers cet enregistrement.

VERHAEGHE (A), CAZENAVE (A), BRENIAUX (D)

ARBORICULTURE FRUITIERE (L') - 2004 n° 580 : P. 27-31

Plus de 15000 hectares en production et un ravageur - le carpocapse - qui pose bien des soucis aux nuciculteurs. Proposer des outils, telle est l'une des missions des stations d'expérimentation. Mission réussie pour la SENuRA, qui vient de valider la méthode de lutte contre le papillon par confusion sexuelle.

Déposez votre fichier ici pour le déplacer vers cet enregistrement.

BRENIAUX (D)

PHYTOMA - LA DEFENSE DES VEGETAUX - 2003 n° 558 : P. 18-20

Bilan phytosanitaire des fruits à pépins en 2002. L'année, plutôt fraîche et humide au printemps et en été, a été marquée par la tavelure du pommier (Venturia inaequalis) et du poirier (V. pirina). Sur le plan des ravageurs, le carpocapse (Cydia pomonella) est mieux maîtrisé, le puceron lanigère (Eriosoma lanigerum) est en recrudescence en Midi-Pyrénées et la résistance des acariens rouges (Panonychus ulmi) aux acaricides ITEM doit être surveillée.
Bilan phytosanitaire des fruits à pépins en 2002. L'année, plutôt fraîche et humide au printemps et en été, a été marquée par la tavelure du pommier (Venturia inaequalis) et du poirier (V. pirina). Sur le plan des ravageurs, le carpocapse (Cydia pomonella) est mieux maîtrisé, le puceron lanigère (Eriosoma lanigerum) est en recrudescence en Midi-Pyrénées et la résistance des acariens rouges (Panonychus ulmi) aux acaricides ITEM doit être ...

Déposez votre fichier ici pour le déplacer vers cet enregistrement.

BRENIAUX (D)

FRUITS ET LEGUMES - REUSSIR - 2002 n° 206 : P. 64-65

La contamination des vergers par Monilia fructicola n'est pas généralisée à tout le territoire français, mais des précautions doivent être prises pour limiter son extension.

Déposez votre fichier ici pour le déplacer vers cet enregistrement.

LICHOU (J), BRENIAUX (D), MANDRIN (J F), MERCIER (V), GIAUQUE (P), BLANC (P), DESBRUS (D), BELLUAU (E)

ARBORICULTURE FRUITIERE (L') - 2002 n° 558 : P. 41-45

Différents travaux de recherche et d'expérimentation sont menés par les équipes avec des approches complémentaires. Objectifs : chercher à mieux comprendre les éléments de biologie et améliorer la lutte contre cette maladie.

Déposez votre fichier ici pour le déplacer vers cet enregistrement.

LICHOU (J), MANDRIN (J F), BRENIAUX (D), MERCIER (V), GIAUQUE (P), DESBRUS (D), BLANC (P), BELLUAU (E)

INFOS CTIFL - 2002 n° 179 : P. 32-36

Le Monilia fructicola a fait son apparition en France. Cette nouvelle espèce est classée parmi les parasites de quarantaine. Sa présence et les risques de résistance entraînent des répercussions dans la gestion sanitaire des vergers et plus que jamais les mesures prophylactiques et les stratégies doivent être mises en oeuvre pour limiter les dégâts des monilioses. Une description des principales caractéristiques de cette maladie permet d'énumérer toute une série de recommandations à mettre en oeuvre.
Le Monilia fructicola a fait son apparition en France. Cette nouvelle espèce est classée parmi les parasites de quarantaine. Sa présence et les risques de résistance entraînent des répercussions dans la gestion sanitaire des vergers et plus que jamais les mesures prophylactiques et les stratégies doivent être mises en oeuvre pour limiter les dégâts des monilioses. Une description des principales caractéristiques de cette maladie permet ...

Déposez votre fichier ici pour le déplacer vers cet enregistrement.

LICHOU (J), MANDRIN (J F), BRENIAUX (D), MERCIER (V), GIAUQUE (P), DESBRUS (D), BLANC (P), BELLUAU (E)

PHYTOMA - LA DEFENSE DES VEGETAUX - 2002 n° 547 : P. 22

Une nouvelle espèce de Monilia a été détectée en août 2001 dans le Gard sur arbres fruitiers à noyau. Elle se nomme Monilia fructicola et peut s'attaquer aux fleurs aussi bien qu'aux fruits. Ses symptômes sont difficiles à différencier de ceux de M. laxa. Présentation des stratégies de lutte qui tiennent compte des risques de résistance aux fongicides.

Déposez votre fichier ici pour le déplacer vers cet enregistrement.

BRENIAUX (D)

PHYTOMA - LA DEFENSE DES VEGETAUX - 2001 n° 536 : P. 22-25

Bilan phytosanitaire arboriculture fruitière 2000 en France : la tavelure (Venturia inaequalis), le chancre commun (Nectria galligena), le carpocapse (Cydia pomonella), le puceron cendré (Dysaphis plantaginea), le puceron lanigère (Eriosoma lanigerum), le plum pox virus (PPV), les bactérioses (Xanthomonas arboricola pv. pruni), l'enroulement chlorotique de l'abricotier, la tordeuse orientale du pêcher (Cydia molesta), les cochenilles et les maladies de conservation (Monilia).
Bilan phytosanitaire arboriculture fruitière 2000 en France : la tavelure (Venturia inaequalis), le chancre commun (Nectria galligena), le carpocapse (Cydia pomonella), le puceron cendré (Dysaphis plantaginea), le puceron lanigère (Eriosoma lanigerum), le plum pox virus (PPV), les bactérioses (Xanthomonas arboricola pv. pruni), l'enroulement chlorotique de l'abricotier, la tordeuse orientale du pêcher (Cydia molesta), les cochenilles et les ...

Filtrer

Auteur
Collation
Date de parution
Type
Mots-clés

Z