m
La plateforme documentaire du CTIFL
La plateforme documentaire du CTIFL

Documents  PLANT DISEASE | enregistrements trouvés : 33

O

-A +A

P Q

Déposez votre fichier ici pour le déplacer vers cet enregistrement.

CAVANAUGH (P)

GRAPE GROWER - 1991 , vol. 23 n° 2 : P. 6-8

L'utilisation combinée de fongicides DMI (dimethylation inhibiting) et de soufre en traitement préventif offre de bons résultats dans la lutte contre l'oïdium (Uncinula necator) de la vigne et évite, en même temps, les problèmes de développement de résistances au pathogène.

Déposez votre fichier ici pour le déplacer vers cet enregistrement.

COHEN (J), LOEBENSTEIN (G)

PLANT DISEASE - 1991 , vol. 75 n° 3 : P. 291-292

Le Cucumber Mosaic Virus (CMV) est responsable de sérieux dégâts dans les cultures de patate douce en Israël : atrophie, chlorose, jaunissement des plantes. Les tentatives d'inoculation du CMV sur des plantes saines de patate douce (par des techniques mécaniques, de greffe ou par des pucerons) ont toutes échoué. L'infection dépend de la présence d'une mouche blanche qui joue le rôle de vecteur.

Déposez votre fichier ici pour le déplacer vers cet enregistrement.

MATHERON (M E), MATEJKA (J C)

PLANT DISEASE - 1991 , vol. 75 n° 3 : P. 264-268

L'action du tétrathiocarbonate de soude sur la sporulation et la croissance de diverses espèces de Phytophthora, in vitro, a récemment été démontrée. Cet article tente d'évaluer et de comparer les effets des traitements du sol et des racines, avec tétrathiocarbonate de soude, phoséthyl-Al et métalaxyl, sur le développement de la pourriture de la racine de citrus.

Déposez votre fichier ici pour le déplacer vers cet enregistrement.

JEFFERS (S N)

PLANT DISEASE - 1991 , vol. 75 n° 3 : P. 244-250

Captafol, chlorothalonil et mancozèbe ont été appliqués sur une culture commerciale de canneberges (cv. Searles), dans 2 sites du centre du Wisconsinn pendant 3 années consécutives, afin de contrôler la pourriture post-récolte sur les fruits frais, due à 4 champignons.

Déposez votre fichier ici pour le déplacer vers cet enregistrement.

FONTEM (D A), BERGER (R D), WEINGARTNER (P), (et al.)

PLANT DISEASE - 1991 , vol. 75 n° 3 : P. 269-274

Observation de la progression et de la diffusion de la tache sombre des feuilles (Alternaria brassicicola) sur 3 cultivars de choux (Brassica oléracea. var capitata), pendant 2 cultures successives. L'intensification de la maladie a été analysée à travers 3 modèles de croissance : logarythmique, Gompertz et Weibull.

Déposez votre fichier ici pour le déplacer vers cet enregistrement.

PATTERSON (C L)

PLANT DISEASE - 1991 , vol. 75 n° 3 : P. 274-278

La pourriture blanche se développe sur des tomates cultivées sur sol contaminé avec des chlamydospores ou des hyphes frais du pathogène Alternaria solani. La pourriture des racines s'est développée quand l'inoculum a été placé entre 0 et 20 cm de profondeur. L'incorporation au sol de résidus de plantes infectées par des chlamydospores a permis la survie du pathogène sur de longues périodes.

Déposez votre fichier ici pour le déplacer vers cet enregistrement.

ZAKAY (Y), NAVOT (N), ZEIDAN (M), (et al.)

PLANT DISEASE - 1991 , vol. 75 n° 3 : P. 279-281

La résistance au Tomato Yellow Leaf Curl Virus (TYLCV) a été observée sur 5 espèces de tomate : Lycopersicon pimpinellifolium, L. cheesmanii, L. hirsutum, L. chilense, L. peruvianum. Les plantes ont été cultivées dans des zones naturellement infestées par Bemisia tabaci (aleurode, vecteur naturel de la virose). Les génotypes ont été examinés afin de déterminer la présence de l'ADN viral et le développement des symptômes a été suivi, avec des intervalles de 2 semaines.
La résistance au Tomato Yellow Leaf Curl Virus (TYLCV) a été observée sur 5 espèces de tomate : Lycopersicon pimpinellifolium, L. cheesmanii, L. hirsutum, L. chilense, L. peruvianum. Les plantes ont été cultivées dans des zones naturellement infestées par Bemisia tabaci (aleurode, vecteur naturel de la virose). Les génotypes ont été examinés afin de déterminer la présence de l'ADN viral et le développement des symptômes a été suivi, avec des ...

Déposez votre fichier ici pour le déplacer vers cet enregistrement.

BOURNIVAL (B L), VALLEJOS (C E)

PLANT DISEASE - 1991 , vol. 75 n° 3 : P. 281-284

La résistance de tomates sauvages à la race 3 de Fusarium oxysporum f. sp. lycopersici a été examinée. Seules Lycopersicon hirsutum et L. parviflorum ne présentaient pas les symptômes du flétrissement après l'inoculation. Cette résistance a été analysée d'un point de vue génétique, afin de déterminer le caractère dominant ou récessif responsable de la résistance.

Déposez votre fichier ici pour le déplacer vers cet enregistrement.

LOPER (J E), HENKELS (M D), ROBERTS (R G), (et al.)

PLANT DISEASE - 1991 , vol. 75 n° 3 : P. 287-290

Des lignées pathogènes de Erwinia amylovora ont été isolées sur des poiriers provenant de 44 vergers infestés, dans la zone de production de poires de l'Etat de Washington, dans le but de tester leur résistance à la streptomycine, à l'oxytetracycline et au cuivre.

Déposez votre fichier ici pour le déplacer vers cet enregistrement.

RAMOS (L J), LARA (S P), MCMILLAN (R T), (et al.)

PLANT DISEASE - 1991 , vol. 75 n° 3 : P. 315-318

Le stade conidial de Botryosphaeria ribis a été isolé sur des manguiers malades et se révèle pathogène lorsqu'il est inoculé. Le champignon produit un mycélium sombre et, dans la plupart des cas, ne sporule pas, mais il forme des clamydospores et des conidies immatures.

Filtrer

Auteur
Collation
Date de parution
Type
Mots-clés

Z