m
La plateforme documentaire du CTIFL
La plateforme documentaire du CTIFL

Documents  NISHIZAWA (T) | enregistrements trouvés : 11

O

-A +A

P Q

Déposez votre fichier ici pour le déplacer vers cet enregistrement.

NISHIZAWA (T)

ADVANCES IN HORTICULTURAL SCIENCE - 2014 , vol. 28 n° 2 : P. 84-89

Situation actuelle et perspectives futures des fermes-usines à légumes au Japon : climatisation du bâtiment, utilisation de l'éclairage à LED, construction de fermes-usines solaires, choix des cultures.

Déposez votre fichier ici pour le déplacer vers cet enregistrement.

NISHIZAWA (T), KONDO (Y), MORI (Y), (et al.)

HORTICULTURE ENVIRONMENT AND BIOTECHNOLOGY - 2009 , vol. 50 n° 5 : P. 392-396

Trois essais ont mis en comparaison Fragaria chiloensis et Fragaria x ananassa : 1. Effet de la température et de la photopériode sur la production de stolons/ 2. Développement du fruit/ 3. Morphologie des feuilles.

Déposez votre fichier ici pour le déplacer vers cet enregistrement.
Déposez votre fichier ici pour le déplacer vers cet enregistrement.
Déposez votre fichier ici pour le déplacer vers cet enregistrement.

NISHIZAWA (T), NAGASAWA (S), RETAMALES (J B), LAVIN (A), MOTOMURA (Y)

JOURNAL OF HORTICULTURAL SCIENCE AND BIOTECHNOLOGY (THE) - 2002 , vol. 77 n° 4 : P. 404-410

On a comparé la fermeté et la composition des parois cellulaires de 5 variétés de Fragaria X ananassa (Chandler, Seascape, Tudla, Hokowase et Reiko) et 2 variétés de Fragaria chiloensis cultivées dans le centre du Chili (94BAU-1A et 97PUR-1A) afin de mettre en évidence les différences morphologiques et physiologiques des tissus de l'épiderme susceptibles d'expliquer la meilleure tenue des fruits de l'espèce Fragaria chiloensis (résistance aux manipulations, bonne aptitude à la conservation longue durée.
On a comparé la fermeté et la composition des parois cellulaires de 5 variétés de Fragaria X ananassa (Chandler, Seascape, Tudla, Hokowase et Reiko) et 2 variétés de Fragaria chiloensis cultivées dans le centre du Chili (94BAU-1A et 97PUR-1A) afin de mettre en évidence les différences morphologiques et physiologiques des tissus de l'épiderme susceptibles d'expliquer la meilleure tenue des fruits de l'espèce Fragaria chiloensis (résistance aux ...

Déposez votre fichier ici pour le déplacer vers cet enregistrement.

NISHIZAWA (T), SHISHIDO (Y), KUMAKURA (H)

JOURNAL OF HORTICULTURAL SCIENCE (THE) - 1998 , vol. 73 n° 4 : P. 499-505

Etude de la variation des réserves en hydrates de carbone dans les racines de plants forcés en serre et de la répartition des sucres solubles dans des plants exposés au carbone 14 de la fin de l'été au début du forçage en janvier. Les résultats suggèrent que les réserves en hydrates de carbone (et en particulier l'amidon) accumulées durant la saison précédente sont surtout utilisés pour la croissance des jeunes feuilles et des inflorescences en début de saison. Les sucres solubles accumulés dans les racines de la fin de l'automne au début du forçage sont remobilisés et utilisés pour cette croissance.
Etude de la variation des réserves en hydrates de carbone dans les racines de plants forcés en serre et de la répartition des sucres solubles dans des plants exposés au carbone 14 de la fin de l'été au début du forçage en janvier. Les résultats suggèrent que les réserves en hydrates de carbone (et en particulier l'amidon) accumulées durant la saison précédente sont surtout utilisés pour la croissance des jeunes feuilles et des inflorescences en ...

Déposez votre fichier ici pour le déplacer vers cet enregistrement.

NISHIZAWA (T), SHISHIDO (Y)

JOURNAL OF THE AMERICAN SOCIETY FOR HORTICULTURAL SCIENCE - 1998 , vol. 123 n° 1 : P. 52-55

Etude des variations en hydrates de carbone dans des plants de variétés de jours courts avec ou sans inflorescences, au cours d'une période de forçage. Les sucres solubles (glucose, fructose et saccharose) diminuaient continuellement dans les collets, vieilles feuilles et surtout les racines jusqu'au 68ème jour. Les teneurs en amidon des racines diminuaient rapidement dans les deux traitements jusqu'au 35ème jour et plus lentement par la suite, avec des niveaux significativement plus faibles chez les plants en production à partir du 35ème jour. Les résultats suggèrent que les réserves en hydrates de carbone des racines de plants forcés sont utilisées en priorité en début de croissance, même chez des plants sans inflorescences, et sont moins disponibles pour la croissance et la maturation des fruits.
Etude des variations en hydrates de carbone dans des plants de variétés de jours courts avec ou sans inflorescences, au cours d'une période de forçage. Les sucres solubles (glucose, fructose et saccharose) diminuaient continuellement dans les collets, vieilles feuilles et surtout les racines jusqu'au 68ème jour. Les teneurs en amidon des racines diminuaient rapidement dans les deux traitements jusqu'au 35ème jour et plus lentement par la suite, ...

Déposez votre fichier ici pour le déplacer vers cet enregistrement.

NISHIZAWA (T), SHISHIDO (Y), KUDO (M), (et al.)

SCIENTIA HORTICULTURAE - 1997 , vol. 72 : P. 25-33

Influence d'un éclairage aux infrarouges sur la croissance des nouvelles feuilles, les niveaux de chlorophylle et d'hydrates de carbone et le taux de photosynthèse de plants de fraisiers de jours courts conservés à 15 degrés pendant une quinzaine de jours avant forçage en serre. Les traitements aux infrarouges supprimaient certains des inconvénients observés avec d'autres traitements destinés à stimuler l'induction florale : allongement des pétioles des jeunes feuilles, diminution de chlorophylle dans les feuilles déjà développées. Par contre, ils ne stoppaient pas la diminution des hydrates de carbone dans les racines, les collets et les vieilles feuilles. Les résultats suggèrent que les infrarouges constituent une méthode économique et fiable, relativement facile à mettre en oeuvre à l'échelle commerciale.
Influence d'un éclairage aux infrarouges sur la croissance des nouvelles feuilles, les niveaux de chlorophylle et d'hydrates de carbone et le taux de photosynthèse de plants de fraisiers de jours courts conservés à 15 degrés pendant une quinzaine de jours avant forçage en serre. Les traitements aux infrarouges supprimaient certains des inconvénients observés avec d'autres traitements destinés à stimuler l'induction florale : allongement des ...

Déposez votre fichier ici pour le déplacer vers cet enregistrement.
Déposez votre fichier ici pour le déplacer vers cet enregistrement.

NISHIZAWA (T)

SCIENTIA HORTICULTURAE - 1993 n° 54 : P. 267-274

Influence du PP 333 appliqué en juin à différentes doses sur la croissance et la production en novembre-décembre de fraisiers en serre au Japon. Les plants en pots élevés sous tunnel ont été transférés le 12/08 en chambre climatisée pour y être induits à fleurs, y ont été transplantés le 02/09 puis ont été placés en serre chauffée le 28/09. L'étude montre que la formation des stolons peut être inhibée par le PP 333 appliqué en début d'été et que l'inhibition de la croissance des feuilles peut être minimisée en repiquant les plants dans un sol non traité avant la floraison. La 1ère année, les plants ayant reçu 0,04 à 0,16 mg/pot montraient un meilleur rendement et un retard de maturation de 5 jours.
Influence du PP 333 appliqué en juin à différentes doses sur la croissance et la production en novembre-décembre de fraisiers en serre au Japon. Les plants en pots élevés sous tunnel ont été transférés le 12/08 en chambre climatisée pour y être induits à fleurs, y ont été transplantés le 02/09 puis ont été placés en serre chauffée le 28/09. L'étude montre que la formation des stolons peut être inhibée par le PP 333 appliqué en début d'été et que ...

Z