m
La plateforme documentaire du CTIFL
La plateforme documentaire du CTIFL

Documents  FOUNTAIN (M) | enregistrements trouvés : 5

O
     

-A +A

P Q

Déposez votre fichier ici pour le déplacer vers cet enregistrement.

BAROFFIO (C), BORG KARLSSON (A), CROSS (J), FOUNTAIN (M), GUIBERT (V), HALL (D), RALLE (B), RICHOZ (P), ROGIVUE (A), SIGSGAARD (L), TRANDEM (N)

REVUE SUISSE DE VITICULTURE ARBORICULTURE HORTICULTURE - 2015 , vol. 47 n° 3 : P. 152-158

L’anthonome des framboises (Anthonomus rubi) et le ver des framboises (Byturus tomentosus) causent de grosses pertes dans les cultures biologiques de framboises. Dans le cadre du projet européen Core Organic 2, le projet «Softpest Multitrap» a testé une nouvelle approche pour contrôler simultanément ces deux ravageurs avec un piège commun, afin de proposer une alternative aux insecticides. Le but a été de définir la hauteur du piège, son design et la combinaison de leurres optimale. Nos essais ont montré que le piège doit être posé au sol en combinant une agrégation de phéromones et des composés volatils de fleurs de framboisier pour capturer ces deux insectes. Les pièges doivent être mis en place dès le départ de la végétation (stade BBCH 45–47). Le design du piège doit encore être amélioré pour intensifier les captures. Cette approche innovante offre de nouvelles perspectives pour la lutte contre ces ravageurs.
L’anthonome des framboises (Anthonomus rubi) et le ver des framboises (Byturus tomentosus) causent de grosses pertes dans les cultures biologiques de framboises. Dans le cadre du projet européen Core Organic 2, le projet «Softpest Multitrap» a testé une nouvelle approche pour contrôler simultanément ces deux ravageurs avec un piège commun, afin de proposer une alternative aux insecticides. Le but a été de définir la hauteur du piège, son design ...

Déposez votre fichier ici pour le déplacer vers cet enregistrement.

FOUNTAIN (M)

EUROPEAN FRUITGROWERS MAGAZINE - 2013 n° 3 : P. 30

Bilan des travaux menés au sein du East Malling Research et du Natural Resources Institue (Royaume-Uni) pour développer un piège à phéromone pour le suivi des populations de la punaise Lygus rugulipennis, en cultures fruitières (fraisier et pêcher).

Déposez votre fichier ici pour le déplacer vers cet enregistrement.
Déposez votre fichier ici pour le déplacer vers cet enregistrement.
Déposez votre fichier ici pour le déplacer vers cet enregistrement.

XU (X), FOUNTAIN (M)

US/BURLEIGH DODDS SCIENCE PUBLISHING - 2019 n° 68 : 723 p.

Cet ouvrage passe en revue les progrès réalisés dans la compréhension et la gestion des principales maladies et des insectes ravageurs des arbres fruitiers. La première partie résume les recherches actuelles sur les causes des principales maladies fongiques (tavelure du pommier, oïdium, chancre du pommier et pourriture brune) ainsi que des maladies virales (virus de la mosaïque du pommier et sharka). Sur cette base, la deuxième partie traite des techniques de gestion intégrée des maladies des fruits, comme l'amélioration de la surveillance, la sélection de variétés résistantes aux maladies, l'application de fongicides améliorés ainsi que l'utilisation d'agents de biocontrôle. La deuxième partie de l'ouvrage est consacrée à l'écologie des principaux insectes ravageurs (pucerons, torticolis, acariens et drosophile à ailes tachetées). La dernière partie de l'ouvrage passe en revue les moyens d'améliorer les techniques de lutte intégrée contre les ravageurs des arbres fruitiers, de la surveillance et de la prévision aux pratiques agronomiques en passant par les méthodes de lutte biologique et l'optimisation de l'utilisation des insecticides.
Cet ouvrage passe en revue les progrès réalisés dans la compréhension et la gestion des principales maladies et des insectes ravageurs des arbres fruitiers. La première partie résume les recherches actuelles sur les causes des principales maladies fongiques (tavelure du pommier, oïdium, chancre du pommier et pourriture brune) ainsi que des maladies virales (virus de la mosaïque du pommier et sharka). Sur cette base, la deuxième partie traite des ...

Z