m
La plateforme documentaire du CTIFL
La plateforme documentaire du CTIFL

Documents  BOREAU DE ROINCE (C) | enregistrements trouvés : 8

O
     

-A +A

P Q

Déposez votre fichier ici pour le déplacer vers cet enregistrement.

RICARD (J M), BOREAU DE ROINCE (C)

NOUVEL OLIVIER (LE) - 2013 n° 92 : P. 26-31

Présentation des travaux menés par le Ctifl dans le cadre du projet CASDAR ayant pour but d’observer et de mettre en avant le rôle prédateur que jouent les arthropodes du sol et les araignées de la frondaison sur la mouche de l’olive Bactrocera oleae.

Déposez votre fichier ici pour le déplacer vers cet enregistrement.

RICARD (J M), BOREAU DE ROINCE (C)

INFOS CTIFL - 2013 n° 292 : P. 25-31

La consommation de mouche de l’olive (Bactrocera oleae) par les arthropodes de la strate herbacée et les araignées de la frondaison a été étudiée par analyse moléculaire des contenus stomacaux à l’aide d’une amorce ADN spécifique de ce ravageur. Plusieurs espèces de carabes et familles d’araignées consomment ce ravageur durant tout l’automne au niveau du sol. Il en est de même des araignées de la frondaison pendant les périodes de vol des adultes. Le taux d’individus ayant consommé est de l’ordre de 9 % en moyenne, et il dépasse 35 % selon les dates et les parcelles. Certaines espèces présentent un potentiel de consommation élevé de par leur abondance et la proportion d’individus ayant consommé. Les facteurs jouant sur leur présence (haies, entretien du sol) sont en cours d’étude.
La consommation de mouche de l’olive (Bactrocera oleae) par les arthropodes de la strate herbacée et les araignées de la frondaison a été étudiée par analyse moléculaire des contenus stomacaux à l’aide d’une amorce ADN spécifique de ce ravageur. Plusieurs espèces de carabes et familles d’araignées consomment ce ravageur durant tout l’automne au niveau du sol. Il en est de même des araignées de la frondaison pendant les périodes de vol des ...

Déposez votre fichier ici pour le déplacer vers cet enregistrement.

JAY (M), BOREAU DE ROINCE (C), RICARD (J M), GARCIN (A), MANDRIN (J F), LAVIGNE (C), BOUVIER (J C), TUPINIER (Y), PUECHMAILLE (S)

INFOS CTIFL - 2012 n° 286 : P. 28-34

La recherche, par PCR, d’ADN de carpocapse de la pomme et de tordeuse orientale dans les fèces de chauves-souris a été engagée entre 2009 et 2012 dans le cadre d’une thèse conduite au Ctifl. Sur plus de mille crottes de Pipistrelles de Kuhl (Pipistrellus kuhlii) et de Pipistrelles pygmées (Pipistrellus pygmaeus) collectées sous des gîtes artificiels placés près de vergers de pommiers, 179 ont été analysées par PCR. De 5 à 14 % des fèces testées se sont révélées positives au carpocapse de la pomme et 15 à 21 % à la tordeuse orientale. Ces espèces sont donc de véritables auxiliaires pour l’arboriculture. Leur présence autour des vergers est possible avec un environnement de qualité.
La recherche, par PCR, d’ADN de carpocapse de la pomme et de tordeuse orientale dans les fèces de chauves-souris a été engagée entre 2009 et 2012 dans le cadre d’une thèse conduite au Ctifl. Sur plus de mille crottes de Pipistrelles de Kuhl (Pipistrellus kuhlii) et de Pipistrelles pygmées (Pipistrellus pygmaeus) collectées sous des gîtes artificiels placés près de vergers de pommiers, 179 ont été analysées par PCR. De 5 à 14 % des fèces testées ...

Déposez votre fichier ici pour le déplacer vers cet enregistrement.

RICARD (J M), BOREAU DE ROINCE (C), MANDRIN (J F), GARCIN (A), JAY (M), LAVIGNE (C), BOUVIER (J C)

INFOS CTIFL - 2012 n° 285 : P. 30-36

Le rôle des araignées de la frondaison sur la prédation des pucerons et notamment le puceron cendré Dysaphis plantaginea a été étudié en vergers de pommier à l’aide de techniques moléculaires. Nous montrons que les araignées contribuent à la régulation de ces ravageurs au tout début du printemps en consommant des fondatrices de colonies. Le niveau de prédation est dépendant de la taille des araignées et de leur abondance, alors que l’identité des espèces ne jouerait pas, sur cette période de début de printemps. La richesse en espèces semble augmentée par la complexité des haies environnant les vergers. Leur abondance serait liée à la qualité écologique des infrastructures qui augmente la ressource en proies. Les araignées de la frondaison sont ainsi des auxiliaires intéressants à favoriser pour une régulation des pucerons, car elles interviennent à un moment clé du cycle de ces ravageurs.
Le rôle des araignées de la frondaison sur la prédation des pucerons et notamment le puceron cendré Dysaphis plantaginea a été étudié en vergers de pommier à l’aide de techniques moléculaires. Nous montrons que les araignées contribuent à la régulation de ces ravageurs au tout début du printemps en consommant des fondatrices de colonies. Le niveau de prédation est dépendant de la taille des araignées et de leur abondance, alors que l’identité ...

Déposez votre fichier ici pour le déplacer vers cet enregistrement.
Déposez votre fichier ici pour le déplacer vers cet enregistrement.

RICARD (J M), BOREAU DE ROINCE (C), GARCIN (A), JAY (M), MANDRIN (J F), LAVIGNE (C), BOUVIER (J C), MILLE (M)

INFOS CTIFL - 2011 n° 273 : P. 24-29

Le rôle prédateur des arthropodes du sol vis-à-vis du carpocapse et de la tordeuses orientale a été étudié en vergers de pommier à l’aide de techniques moléculaires. Nous montrons que les araignées contribuent à la régulation de ces ravageurs au printemps et en fin d’été, alors que les carabes consomment de manière prépondérante des larves diapausantes à l’automne. Le niveau de prédation est dépendant de la quantité de ravageurs, aussi bien pour le carpocapse que pour la tordeuse. De plus, une complémentarité d’action de deux espèces de carabes a été montrée expérimentalement. L’abondance des carabes et araignées du sol est fortement liée à des facteurs intra-parcellaires et aux pratiques culturales d’entretien du sol.
Le rôle prédateur des arthropodes du sol vis-à-vis du carpocapse et de la tordeuses orientale a été étudié en vergers de pommier à l’aide de techniques moléculaires. Nous montrons que les araignées contribuent à la régulation de ces ravageurs au printemps et en fin d’été, alors que les carabes consomment de manière prépondérante des larves diapausantes à l’automne. Le niveau de prédation est dépendant de la quantité de ravageurs, aussi bien pour ...

Déposez votre fichier ici pour le déplacer vers cet enregistrement.

RICARD (J M), GARCIN (A), JAY (M), MANDRIN (J F), LAVIGNE (C), BOUVIER (J C), BOREAU DE ROINCE (C)

INFOS CTIFL - 2010 n° 263 : P. 10-15

L’étude de la prédation des ravageurs du pommier par des auxiliaires vertébrés et invertébrés et de leur potentiel de régulation s’inscrit dans un projet de trois ans conduit par le Ctifl. Ce premier article présente la méthodologie développée et l’avancement des travaux. Après mise au point d’un outil moléculaire de détection des ravageurs dans les contenus digestifs et les fèces, les premiers résultats révèlent des événements de prédation de la part de carabes, araignées et chauves-souris sur carpocapse, tordeuse et puceron cendré. L’installation d’un verger expérimental pour appréhender les aspects quantitatifs de la prédation et des suivis de biodiversité afin de comprendre l’influence des aménagements dans l’assemblage des auxiliaires au sein d’une parcelle font partie également des objectifs de cette recherche.
L’étude de la prédation des ravageurs du pommier par des auxiliaires vertébrés et invertébrés et de leur potentiel de régulation s’inscrit dans un projet de trois ans conduit par le Ctifl. Ce premier article présente la méthodologie développée et l’avancement des travaux. Après mise au point d’un outil moléculaire de détection des ravageurs dans les contenus digestifs et les fèces, les premiers résultats révèlent des événements de prédation de ...

Déposez votre fichier ici pour le déplacer vers cet enregistrement.
Z