m
La plateforme documentaire du CTIFL
La plateforme documentaire du CTIFL

Documents  ALISON (B) | enregistrements trouvés : 12

O

-A +A

P Q

Déposez votre fichier ici pour le déplacer vers cet enregistrement.

ALISON (B), LE CORRE (M)

FRUITS ET LEGUMES - REUSSIR - 06/2022 n° 428 : p. 26-28

"Trois leviers de lutte alternative contre les pucerons cendrés en verger de pommiers et de pêchers sont testés dans le projet Simpa : produits de biocontrôle, huiles essentielles, et plantes de services. L'objectif est de tro

Accessible en ligne : https://www.reussir.fr/fruits-legumes/alto-souligne-le-role-des-fourmis-dans-la-regulation-naturelle-du-puceron-cendre;https://www.reussir.fr/fruits-legumes/moins-de-pucerons-sur-pommier-en-presence-de-romarins

Déposez votre fichier ici pour le déplacer vers cet enregistrement.

ALISON (B)

INFOS CTIFL - Novembre 2021 n° 376 : p. 26-31

L’objectif du projet Casdar Simpa planifié entre 2021 et 2024 est d’identifier, évaluer, maîtriser et diffuser des leviers agroécologiques pour la gestion des pucerons des arbres fruitiers en tenant compte du contexte pédoclimatique et des systèmes de culture. Deux pucerons d’importance majeure sont pris comme modèle : le puceron cendré du pommier, Dysaphis plantaginea, et le puceron vert du pêcher, Myzus persicae. La réalisation du projet repose sur trois actions : l’identification et l’évaluation de l’efficacité de différents leviers agroécologiques (plantes de service, extraits végétaux, produits de biocontrôle) dans le but de comprendre les interactions entre le verger, le ravageur et les substances ou plantes de services testées ; la maîtrise des leviers identifiés et leur intégration dans les systèmes de production et le transfert vers la profession de ces stratégies innovantes de production.
L’objectif du projet Casdar Simpa planifié entre 2021 et 2024 est d’identifier, évaluer, maîtriser et diffuser des leviers agroécologiques pour la gestion des pucerons des arbres fruitiers en tenant compte du contexte pédoclimatique et des systèmes de culture. Deux pucerons d’importance majeure sont pris comme modèle : le puceron cendré du pommier, Dysaphis plantaginea, et le puceron vert du pêcher, Myzus persicae. La réalisation du projet ...

Déposez votre fichier ici pour le déplacer vers cet enregistrement.

BOROWIEC (N), AUGUSTE (A), ALISON (B), VERHAEGHE (A), (et al.)

PHYTOMA - LA DEFENSE DES VEGETAUX - 12/2020 n° 739 : p. 39-43

"Cydia pomonella (Lep., Tortricidae) est un ravageur majeur en verger de pommier en France, et la pression sur la production s’accentue ces dernières années. Dans le cadre d’un programme de lutte biologique classique, les premières introductions d’un parasitoïde spécifique d’origine exotique, Mastrus ridens (Hym., Ichneumonidae), ont été réalisées en France en 2019. L’objectif recherché est l’établissement pérenne du parasitoïde et le contrôle durable d’une partie des populations de carpocapse en verger de production, mais aussi dans les milieux non gérés. Le projet vise également à caractériser l’effet de certains facteurs démo-génétiques sur l’établissement de M. ridens."
"Cydia pomonella (Lep., Tortricidae) est un ravageur majeur en verger de pommier en France, et la pression sur la production s’accentue ces dernières années. Dans le cadre d’un programme de lutte biologique classique, les premières introductions d’un parasitoïde spécifique d’origine exotique, Mastrus ridens (Hym., Ichneumonidae), ont été réalisées en France en 2019. L’objectif recherché est l’établissement pérenne du parasitoïde et le contrôle ...

Déposez votre fichier ici pour le déplacer vers cet enregistrement.

ALISON (B), BERUD (M), BOUT (A), DROUZY (N), MERCIER (A S)

INFOS CTIFL - Décembre 2020 n° 367 : p. 37-43

Le projet SUPOR financé par FranceAgriMer rassemble le CTIFL, l’INRAE, la chambre interdépartementale d’agriculture Savoie-Mont-Blanc (CIA SMB) et les stations régionales (La Morinière, La Pugère et SudExpe). Ce projet vise à améliorer les connaissances sur les punaises phytophages en verger de fruits à pépins et à mettre au point des stratégies de protections efficaces. Cette première année d’étude a permis de montrer l’intérêt des filets insect-proof installés soit sur le rang, soit en périphérie des parcelles. Cette installation permet une protection efficace si le filet est fermé assez tôt, après fleur pour les punaises de printemps ou début juin pour Halyomorpha halys. Le projet prévoit également d’étudier l’intérêt des plantes pièges et la recherche des ennemis naturels des punaises, en particulier ceux d’H. halys.
Le projet SUPOR financé par FranceAgriMer rassemble le CTIFL, l’INRAE, la chambre interdépartementale d’agriculture Savoie-Mont-Blanc (CIA SMB) et les stations régionales (La Morinière, La Pugère et SudExpe). Ce projet vise à améliorer les connaissances sur les punaises phytophages en verger de fruits à pépins et à mettre au point des stratégies de protections efficaces. Cette première année d’étude a permis de montrer l’intérêt des filets ...

Déposez votre fichier ici pour le déplacer vers cet enregistrement.

ZAVAGLI (F), FAVAREILLE (J), GIRAUD (M), VERPONT (F), ALISON (B), BALLION (S), BELLEVAUX (C), LE BERRE (F), LESNIAK (V), SAGNES (J L)

INFOS CTIFL - Mars 2019 n° 349 : 28-42

Pour réduire l’emploi des produits phytosanitaires en vergers de pommier, les principaux leviers mobilisés sont la résistance variétale, la prophylaxie, le biocontrôle, les outils d’aide à la décision, la modulation des doses, les techniques de pulvérisation, la protection physique (filet Alt’Carpo, bâches anti-pluie), la mécanisation (désherbage mécanique), la lutte biologique. Les systèmes économes étudiés sont conduits en protection fruitière intégrée ou en agriculture biologique (AB). Sur une moyenne de cinq campagnes, 12 systèmes (sur 19) ont atteint un pourcentage de réduction de l’IFT chimique total de plus de 50 % par rapport à une modalité dite de Base. Par contre, uniquement 7 systèmes sont considérés comme des systèmes économes et performants (SCEP2). Parmi ceux-là, seuls les 3 systèmes conduits en AB présentent un produit brut égal ou supérieur aux charges engagées.
Pour réduire l’emploi des produits phytosanitaires en vergers de pommier, les principaux leviers mobilisés sont la résistance variétale, la prophylaxie, le biocontrôle, les outils d’aide à la décision, la modulation des doses, les techniques de pulvérisation, la protection physique (filet Alt’Carpo, bâches anti-pluie), la mécanisation (désherbage mécanique), la lutte biologique. Les systèmes économes étudiés sont conduits en protection fruitière ...

Déposez votre fichier ici pour le déplacer vers cet enregistrement.

ZAVAGLI (F), GIRAUD (M), ALISON (B), BOURGOUIN (B), COUREAU (C), DUVAL CHABOUSSOU (A), WESTERCAMP (P)

INFOS CTIFL - Mars 2019 n° 349 : p. 6-12

Organisée à l’initiative de la DGALSDQSPV et du CTIFL, cette sixième édition a réuni 160 participants représentant l’ensemble de la filière : l’administration, la recherche, l’expérimentation, le développement, la production, la distribution, l’industrie phytosanitaire, les équipementiers, et l’enseignement. Autour de la problématique phytosanitaire, cette manifestation a pour objectif de mettre en exergue la recherche et le développement de solutions pour faire face à la réduction de moyens chimiques conventionnels (ex. néonicotinoïdes), et à l’émergence de nouveaux bioagresseurs (la punaise Halyomorpha halys) ou de maladies et ravageurs dits secondaires ; répondre aux attentes sociétales en termes de sécurité alimentaire, respect de l’environnement et cohabitation entre agriculture et lieux de vie ; assurer un revenu aux exploitants et une position compétitive sur le marché national et/ou international.
Organisée à l’initiative de la DGALSDQSPV et du CTIFL, cette sixième édition a réuni 160 participants représentant l’ensemble de la filière : l’administration, la recherche, l’expérimentation, le développement, la production, la distribution, l’industrie phytosanitaire, les équipementiers, et l’enseignement. Autour de la problématique phytosanitaire, cette manifestation a pour objectif de mettre en exergue la recherche et le développement de ...

Déposez votre fichier ici pour le déplacer vers cet enregistrement.

AUGUSTE (A), ALISON (B), BERUD (M), BORIOLI (P), HUCBOURG (B), LE MAGUET (J), LEMARQUAND (A), MURU (D), SIEGWART (M), BOROWIEC (N)

FRUITS ET LEGUMES - REUSSIR - 2019 n° 390 : p. 28-29

L'Inra a identifié la spécificité d'un parasitoïde (Mastrus ridens, hyménoptère venu d'Asie centrale) du carpocapse des pommes dans les conditions françaises. Son introduction pourrait réduire la population totale de ce ravageur majeur.

Déposez votre fichier ici pour le déplacer vers cet enregistrement.

ZAVAGLI (F), ALISON (B), BALLION (S), BELLEVAUX (C), FAVAREILLE (J), GIRAUD (M), LE BERRE (F), LESNIAK (V), SAGNES (J L), VERPONT (F)

INNOVATIONS AGRONOMIQUES - 2018 n° 70 : p. 55-72

27 systèmes de culture, répartis sur six sites en France, constituent le réseau national EXPE Ecophyto Pomme. L’étude vise à acquérir des références techniques et économiques sur les moyens permettant de réduire l’emploi des produits phytosanitaires et de limiter les résidus détectables sur les fruits. Les principaux leviers mobilisés sont la génétique (résistance variétale), le contrôle cultural (prophylaxie), le biocontrôle, l’efficience (outils d’aide à la décision et seuils d’intervention, modulation des doses, techniques de pulvérisation), la protection physique (filet Alt’Carpo, bâches anti-pluie), la mécanisation (désherbage mécanique), la lutte biologique (par lâchers et par conservation). Les systèmes économes étudiés sont conduits en protection fruitière intégrée ou en agriculture biologique (AB).
27 systèmes de culture, répartis sur six sites en France, constituent le réseau national EXPE Ecophyto Pomme. L’étude vise à acquérir des références techniques et économiques sur les moyens permettant de réduire l’emploi des produits phytosanitaires et de limiter les résidus détectables sur les fruits. Les principaux leviers mobilisés sont la génétique (résistance variétale), le contrôle cultural (prophylaxie), le biocontrôle, l’efficience ...

Déposez votre fichier ici pour le déplacer vers cet enregistrement.

ALISON (B), BERUD (M), JOIE (H), ZAVAGLI (F), DUVAL CHABOUSSOU (A)

FR/CTIFL - 01/2022 : 18 p.

Parmi les bioagresseurs des arbres fruitiers, le puceron cendré du pommier, Dysaphis plantaginea, est un ravageur redoutable. Sa capacité de colonisation précoce et son développement exponentiel d’avril à juin provoquent de nombreux dégâts sur la récolte de l’année : des fruits déformés avec de très petits calibres non valorisables. Plus grave encore, son action peut affecter la pérennité du verger en pénalisant la mise en réserve et donc le retour à fleur la saison suivante. Cette note de synthèse fait l’état des lieux de ce ravageur, rappelle les conséquences des infestations non-maîtrisées ainsi que le cycle biologique de ce puceron, recense les différentes stratégies de protection utilisées et celles encore à l’étude. Elle s’adresse à tous les professionnels de la filière de production de pommes.
Parmi les bioagresseurs des arbres fruitiers, le puceron cendré du pommier, Dysaphis plantaginea, est un ravageur redoutable. Sa capacité de colonisation précoce et son développement exponentiel d’avril à juin provoquent de nombreux dégâts sur la récolte de l’année : des fruits déformés avec de très petits calibres non valorisables. Plus grave encore, son action peut affecter la pérennité du verger en pénalisant la mise en réserve et donc le ...

Déposez votre fichier ici pour le déplacer vers cet enregistrement.

ALISON (B), FEVRIER (F), FORMEZ (N), GARD (B), OLIVA (C)

FR/CTIFL - 04/2021 : 18 p.

La punaise diabolique, Halyomorpha halys, est un Hémiptère de la famille des Pentatomidae, originaire d’Asie du Sud-Est. Observée en France pour la première fois en 2012, cette espèce invasive a depuis été signalée sur l’ensemble du territoire français. Très polyphage, elle est un ravageur majeur pour les cultures fruitières mais aussi sur cultures légumières : tomates, aubergines ou encore petits fruits rouges. Cette note de synthèse vous donne les clés de connaissance de ce ravageur, des symptômes et dégâts ainsi que les méthodes de protection connues ou en cours d’étude.
La punaise diabolique, Halyomorpha halys, est un Hémiptère de la famille des Pentatomidae, originaire d’Asie du Sud-Est. Observée en France pour la première fois en 2012, cette espèce invasive a depuis été signalée sur l’ensemble du territoire français. Très polyphage, elle est un ravageur majeur pour les cultures fruitières mais aussi sur cultures légumières : tomates, aubergines ou encore petits fruits rouges. Cette note de synthèse vous donne ...

Filtrer

Auteur
Collation
Date de parution
Type
Mots-clés

Z