m
La plateforme documentaire du CTIFL
La plateforme documentaire du CTIFL

Documents  FR/COVETA | enregistrements trouvés : 3

O
     

-A +A

P Q

Déposez votre fichier ici pour le déplacer vers cet enregistrement.

ROBIN (J)

ADALIA - 1987 n° 4 : P. 21

Déposez votre fichier ici pour le déplacer vers cet enregistrement.

FIDALGO (B)

- 1998 : P. 487-492

Depuis quelques années, la pression exercée par la carpocapse est telle que le poirier peut désormais faire l'objet d'une dizaine d'interventions chimiques. Face à cette situation, et avec la préoccupation de produire des fruits plus sains, la confusion sexuelle à l'aide de diffuseurs de type Ecopom a été expérimentée et comparée à une lutte chimique raisonnée à l'aide de pièges sexuels. Dans les deux cas, le contrôle du carpocapse a été satisfaisant. Le nombre répété d'interventions chimiques dans la lutte classique a conduit à une recrudescence du psylle Psylla pyri, provoquant une sénescence prématurée des feuilles, une altération de la qualité des fruits et des annulations de bourgeons floraux. Grâce à la présence de nombreux auxiliaires, les psylles ont été maintenus en dessous du seuil dommageable dans la parcelle confusée.
Depuis quelques années, la pression exercée par la carpocapse est telle que le poirier peut désormais faire l'objet d'une dizaine d'interventions chimiques. Face à cette situation, et avec la préoccupation de produire des fruits plus sains, la confusion sexuelle à l'aide de diffuseurs de type Ecopom a été expérimentée et comparée à une lutte chimique raisonnée à l'aide de pièges sexuels. Dans les deux cas, le contrôle du carpocapse a été ...

Déposez votre fichier ici pour le déplacer vers cet enregistrement.

LEFEUVRE (M)

- 1998 : P. 417-423

La tavelure du pommier amène à réaliser de sept à vingt traitements par an selon les régions. Dès 1951, des modèles définissent les risques d'infection. En 1983, OLIVIER et al. proposent un modèle complété par la prise en compte d'autres paramètres. L'étude rapporte les travaux visant à sa validation. Une station climatique, adaptée pour la circonstance, et un logiciel de calcul sont élaborés et validés. Les expérimentations comparent alors une lutte "raisonnée" selon le modèle, à une lutte préventive classique. Les résultats montrent qu'une réduction du nombre de traitements de 50% est possible sans qu'il y ait accroissement de la quantité de maladie. Des situations particulières révèlent quelques failles dans le modèle. Elles amènent l'auteur à proposer quelques modifications ; celles-ci sont alors validées à leur tour.
La tavelure du pommier amène à réaliser de sept à vingt traitements par an selon les régions. Dès 1951, des modèles définissent les risques d'infection. En 1983, OLIVIER et al. proposent un modèle complété par la prise en compte d'autres paramètres. L'étude rapporte les travaux visant à sa validation. Une station climatique, adaptée pour la circonstance, et un logiciel de calcul sont élaborés et validés. Les expérimentations comparent alors une ...

Z