m
La plateforme documentaire du CTIFL
La plateforme documentaire du CTIFL

Documents  IX/TRICHOPRIA DROSOPHILAE | enregistrements trouvés : 12

O

-A +A

P Q

Déposez votre fichier ici pour le déplacer vers cet enregistrement.

ROUSSE (P), PIERRON (B), BOULY (I), (et al.)

PHYTOMA - LA DEFENSE DES VEGETAUX - 04/2020 n° 733 : p. 39-44

"À la suite de la mise sur le marché du produit Trichopria500 de Bioplanet, le domaine de La Tapy et ses partenaires ont testé au sortir de l’hiver 2018-2019 des lâchers inondatifs du parasitoïde Trichopria drosophilae afin d’évaluer leur impact sur la dynamique de Drosophila suzukii. L’essai 2019 a ciblé les populations de drosophiles abritées dans les gîtes hivernaux en bordure de vergers de cerisiers. Comparés à des zones sans lâcher, dans les conditions de l’essai, les résultats ne montrent aucune évolution différentielle des populations de drosophile, et les taux de parasitisme sont nuls. Ces données de terrain confirmeraient l’hypothèse selon laquelle, sous nos latitudes, D. suzukii ne survivrait à l’hiver que sous forme adulte et donc sans génération intermédiaire."
"À la suite de la mise sur le marché du produit Trichopria500 de Bioplanet, le domaine de La Tapy et ses partenaires ont testé au sortir de l’hiver 2018-2019 des lâchers inondatifs du parasitoïde Trichopria drosophilae afin d’évaluer leur impact sur la dynamique de Drosophila suzukii. L’essai 2019 a ciblé les populations de drosophiles abritées dans les gîtes hivernaux en bordure de vergers de cerisiers. Comparés à des zones sans lâcher, dans ...

Déposez votre fichier ici pour le déplacer vers cet enregistrement.

GUGERLI (F), MORETTI (M), GRAF (R), MAIER (M), CARA (C), COLLATZ (J), TRIVELLONE (V)

RECHERCHE AGRONOMIQUE SUISSE - 2019 , vol. 10 n° 10 : p. 396-401

La drosophile du cerisier (Drosophila suzukii) est une espèce envahissante qui a été introduite en Europe et cause des dégâts aux cultures fruitières. Trichopria drosophilae est considéré comme un parasitoïde indigène prometteur pour la lutte biologique contre D. suzukii. Afin de déterminer la diversité génétique et la structure génétique des populations de T. drosophilae dans l’espace, nous avons développé 21 nouveaux marqueurs moléculaires (microsatellites) spécifiques pour cette espèce. Des échantillons de T. drosophilae ont été prélevés sur 16 sites dans trois types d’habitats différents et ont permis d’identifier trois groupes génétiques. Bien que de nombreux individus auraient pu être attribués à plus d’un des trois groupes génétiques, on a pu observer une corrélation entre l’appartenance à l’un de ces groupes et l’habitat privilégié (faible flux génétique entre les habitats au sein des sites). D’autres analyses suggèrent que T. drosophilae se propage rapidement entre différentes régions (flux génétique élevé entre les sites). Nos résultats montrent comment les études génétiques peuvent servir à suivre la propagation d’organismes utilisés pour la lutte biologique contre les ravageurs.
La drosophile du cerisier (Drosophila suzukii) est une espèce envahissante qui a été introduite en Europe et cause des dégâts aux cultures fruitières. Trichopria drosophilae est considéré comme un parasitoïde indigène prometteur pour la lutte biologique contre D. suzukii. Afin de déterminer la diversité génétique et la structure génétique des populations de T. drosophilae dans l’espace, nous avons développé 21 nouveaux marqueurs moléculaires ...

Déposez votre fichier ici pour le déplacer vers cet enregistrement.

ROUSSE (P)

FRUITS ET LEGUMES - REUSSIR - 2019 n° 392 : p. 30-31

"Contre Drosophila suzukii, un parasitoïde vient de recevoir son autorisation de mlise sur le marché : Trichopria drosophilae. Des essais vont être mis en place au domaine expérimental de La Tapy en 2019."

Déposez votre fichier ici pour le déplacer vers cet enregistrement.

TROTTIN CAUDAL (Y), BAFFERT (V), LEYRE (J M), SARGENTINI (T)

INFOS CTIFL - Mai 2017 n° 331 : p. 30-37

Drosophila suzukii (Matsumara) (Diptera : Drosophilidae) est un ravageur émergent et officiellement identifié en France en 2010. Il provoque des dégâts sur différentes cultures, notamment sur culture de fraises sous abris. En France, des études ont été conduites par le CNRS de Lyon depuis 2012 sur la capacité de différents parasitoïdes de pupes et de larves de Drosophila melanogaster à parasiter D. suzukii. Suite à ces études en conditions de laboratoire, l’efficacité de l’un des parasitoïdes indigènes de pupes Trichopria cf drosophilae a été étudiée en culture expérimentale de fraisiers en 2013 et 2014, en collaboration avec le CNRS et l’INRA de Sophia Antipolis dans le cadre du projet Casdar Drosophila suzukii (2013-2016). Ce parasitoïde s’est montré capable de retrouver les pupes de D. suzukii dans la culture et de les parasiter sans toutefois pouvoir contrôler le ravageur dans les conditions expérimentales de forte pression.
Drosophila suzukii (Matsumara) (Diptera : Drosophilidae) est un ravageur émergent et officiellement identifié en France en 2010. Il provoque des dégâts sur différentes cultures, notamment sur culture de fraises sous abris. En France, des études ont été conduites par le CNRS de Lyon depuis 2012 sur la capacité de différents parasitoïdes de pupes et de larves de Drosophila melanogaster à parasiter D. suzukii. Suite à ces études en conditions de ...

Déposez votre fichier ici pour le déplacer vers cet enregistrement.

ZAMBUJO (C)

VAUCLUSE AGRICOLE - 16/09/2016 n° 2518 : p. 9

"A l'occasion de la réunion 'cerise' organisée le 28 juin [2016] au domaine de La Tapy, Claire Weydert, du CTIFL de Balandran, a fait un point sur l'essai lancé en 2015 sur l'évaluation du parasitisme naturel sur Drosophila suzukii."

Déposez votre fichier ici pour le déplacer vers cet enregistrement.
Déposez votre fichier ici pour le déplacer vers cet enregistrement.
Déposez votre fichier ici pour le déplacer vers cet enregistrement.

VAUCLUSE AGRICOLE - 12/12/2014 n° 2430 : p. 8

"A l'occasion du colloque 'Ravageurs et insectes invasifs et émergents" qui se tenait en octobre dernier à Montpellier, des travaux prometteurs dans la lutte contre Drosophila suzukii ont été présentés. Ces travaux -menés par le CTIFL, le CNRS et l'Inra- sont encourageants puisqu'une guêpe s'est effectivement montrée capable de parasiter avec succès la mouche à l'origine d'importants dégâts, notamment sur fraises et cerises."

Déposez votre fichier ici pour le déplacer vers cet enregistrement.

GOULETTE (M)

BIOFIL - 12/2014 n° 96 : p. 46

"Cerise, framboise, fraise sont les plus touchées par ce ravageur venu d'Asie et désormais présent dans tous les bassins de production français. Des pistes de lutte bio sont à l'étude dans le cadre d'un Casdar."

Déposez votre fichier ici pour le déplacer vers cet enregistrement.

CHABERT (S), ALLEMAND (R), POYET (M), RIS (N), GIBERT (P)

PHYTOMA - LA DEFENSE DES VEGETAUX - 2013 n° 660 : P. 34-38

Etude réalisée en conditions de laboratoire pour mieux connaître les traits biologiques du ravageur de fruits rouges Drosophila suzukii et pour tester l’efficacité parasitaire de 5 parasitoïdes de drosophiles majeurs de la vallée du Rhône. Les deux parasitoïdes de pupes testés, Pachycrepoideus vindemmiae et Trichopria drosophilae, sont capables de se développer sur cet insecte ravageur.

Z