m
La plateforme documentaire du CTIFL
La plateforme documentaire du CTIFL
     
Article

H 0 00072617
LUTTE CONTRE L'ECHAUDURE : QUELLES AVANCEES ?

P

WESTERCAMP (P), BIARGUES (M E), COUREAU (C)

FR/CTIFL, FR/CEFEL, FR/STATION LA MORINIERE

INFOS CTIFL

2003

188

P. 34-36

anglais, français, graph., photo.

Les risques de développement du scald en conservation peuvent être convenablement estimés par le suivi d'échantillons conservés en froid normal ou par le dosage des triènes conjugués dans l'épiderme des fruits. Des techniques de lutte alternatives au DPA ont également été mises au point. Un simple délai de mise au froid de 15 jours permet de limiter nettement l'apparition du scald en conservation. L'atmosphère de la chambre froide joue également un rôle : l'établissement de très faibles teneurs en oxygène (0.5%) avant stockage en ULO (1.5% O2 et 1% CO2) donne des résultats intéressants. Le trempage des fruits dans des bains d'eau chaude constitue également une méthode efficace pour contrôler la maladie. Enfin, la diffusion de vapeurs d'éthanol ou de 1-MCP (en cours d'étude ou d'homologation) à l'intérieur de la chambre froide semble prometteuse.

variété, conservation du produit frais, maladie de conservation, échaudure, chambre froide

FRUITS

17/03/2003

Z