m
La plateforme documentaire du CTIFL
La plateforme documentaire du CTIFL
     
Article

H 0 00109822
MALADIES DE CONSERVATION DE LA POMME : BIOLOGIE ET EPIDEMIOLOGIE DES GLOEOSPORIOSES

P, B, L

GIRAUD (M), MORONVALLE (A)

FR/CTIFL

INFOS CTIFL

2012

285

P. 21-29

français, carte, graph., photo., TABL_>6TABL, anglais

Le groupe des gloeosporioses représente la plus fréquente des maladies fongiques de conservation de la pomme en Europe de l’Ouest, et le principal agent responsable en France est Neofabraea alba. La biologie et l’épidémiologie de cette espèce sont relativement mal connues. La source d’inoculum serait présente sur les branches des pommiers, peut-être aussi dans l’environnement du verger, et les spores sont véhiculées par la pluie vers les fruits, où elles pénètrent dans les lenticelles avant d’entrer en phase de latence. Les principaux paramètres intervenant dans le processus d’infection sont la durée d’humectation associée à une pluie, la température et le délai entre la date de récolte et l’épisode pluvieux.

champignon pathogène, maladie de conservation, biologie du parasite/auxiliaire, épidémiologie, infection, climat, expérimentation, méthodologie expérimentale

POMME

FRANCE, EUROPE

Gloeosporium, Colletotrichum, Colletotrichum acutatum (J. H. SIMMONDS ex SIMMONDS) HINDORF

C/NEOFABRAEA, C/NEOFABRAEA ALBA, C/NEOFABRAEA PERENNANS, C/NEOFABRAEA MALICORTICIS, C/GLOMERELLA SP., C/GLOMERELLA ACUTATA, C/CRYPTOSPORIOPSIS SP., FACTEUR FAVORISANT

08/11/2012

Z