m
La plateforme documentaire du CTIFL
La plateforme documentaire du CTIFL
     
Article

H 0 00113285
MALADIES TELLURIQUES EN CULTURE DE MACHE - LES METHODES DE PROTECTION ET LES EXPERIMENTATIONS CONDUITES

B, L, P

CERCEAU (V), PELLETIER (B), GERARD (S), MEVEL (S), VERRON (P), VILLENEUVE (F), TROTTIN CAUDAL (Y), ADE (C)

FR/CTIFL, FR/CDDM, FR/ARELPAL

INFOS CTIFL

2014

299

P. 51-59

français, carte, photo., TABL_>6TABL, graph., biblio.

La mâche a su faire sa place dans le marché français et européen. Produite en grande partie dans la région Pays de la Loire, elle se heurte au développement de maladies telluriques. Inféodées au sol, ces pathologies sont gérées principalement par des méthodes chimiques, qui montrent leurs limites et ce particulièrement dans le contexte réglementaire de restriction actuel. La recherche de nouvelles méthodes de protection a donc été un des objectifs majeurs du Ctifl et du CDDM dans le cadre de l’Arelpal ces dernières années. Les travaux présentés ici se focalisent sur la solarisation en culture de mâche sous abris et en plein champ. Cette technique montre une bonne efficacité contre le champignon Thielaviopsis basicola en particulier. Ces résultats constituent une première étape pour la suite des expérimentations.

expérimentation, solarisation, bioagresseur, bioagresseur tellurique

MACHE

Thielaviopsis basicola (BERK. & BROOME) FERRARIS

MALADIE TELLURIQUE

18/03/2014

Z