m
La plateforme documentaire du CTIFL
La plateforme documentaire du CTIFL
     
Article

H 0 01232774
Alternatives to neonicotinoids

L

JACTEL (H), VERHEGGEN (F), THIERY (D), ESCOBAR GUTIERREZ (A J), GACHET (E), DESNEUX (N)

FR/INRA, FR/ANSES

ENVIRONMENT INTERNATIONAL

2019

129

p. 423-429

biblio., anglais, graph.

L'alternative la plus courante aux néonicotinoïdes (89 % des cas) était l'utilisation d'un autre insecticide chimique (surtout des pyréthroïdes). Toutefois, dans 78 % des cas, au moins une méthode alternative non chimique pourrait remplacer les néonicotinoïdes (p. ex. micro-organismes, produits sémiochimiques ou revêtement de surface). La pertinence des alternatives non chimiques aux néonicotinoïdes dépend des habitudes alimentaires des organismes nuisibles. Les auteurs ont également constaté que de nombreuses méthodes non chimiques prometteuses devaient faire l'objet d'autres études sur le terrain avant d'être utilisées couramment par les agriculteurs. Les résultats, transmis aux décideurs, indiquent qu'il existe des alternatives non chimiques aux néonicotinoïdes. En outre, ils soulignent la nécessité de promouvoir ces méthodes par la réglementation et le financement, en vue de réduire l'utilisation des pesticides dans les domaines suivants l'agriculture.

pesticide, défense de la culture, réglementation

ALTERNATIVE AU PESTICIDE, REDUCTION DE L'UTILISATION DES PESTICIDES

26/08/2019

Z