m
La plateforme documentaire du CTIFL
La plateforme documentaire du CTIFL
     
Ouvrage

H 0 01230236
Avis 11 sur les nouvelles techniques d’amélioration génétique des plantes

L

FR/COMITE CONSULTATIF COMMUN D’ETHIQUE INRA-CIRAD-IFREMER

FR/INRA, FR/CIRAD, FR/IFREMER

2018

33 p.

biblio., français

Parmi les nouvelles techniques d’amélioration des plantes (NPBT pour New Plant Breeding Techniques), l’édition du génome permet d’effectuer des modifications précises et ciblées du génome en quelques jours. Dans les années 2000 émergent les NPBT. Plus précis, rapide, facile à mettre en œuvre et moins onéreux, le système CRISPR-Cas9 a été choisi par le Comité d’éthique comme point focal de ses réflexions. Il permet d’inactiver un gène – qui ne s’exprimera donc plus dans la plante – de modifier précisément un gène ou encore d’en insérer un nouveau, qui peut soit provenir d’un autre organisme, avec lequel un croisement classique serait impossible, soit peut être construit en laboratoire. Le Comité d’éthique a examiné : Les risques associés aux nouvelles techniques d’édition de génome ; Le statut juridique des organismes et produits dérivés du système CRISPR-Cas9 ; La propriété intellectuelle dans le secteur végétal ; La compatibilité avec l’agroécologie. Il est donc question de la responsabilité sociale en recherche. Les scientifiques, qu’ils mènent des recherches finalisées ou non, doivent être prêts à faire face publiquement aux questions de valeurs que suscitent leurs activités. Ceci amène le Comité d’éthique à formuler dix recommandations aux directions des trois organismes.

amélioration du matériel végétal, génétique

26/04/2018

Z