m
La plateforme documentaire du CTIFL
La plateforme documentaire du CTIFL
     
Article

H 0 00115476
CULTURE DU FRAISIER EN SOL - AUTOMATISATION DE L'IRRIGATION ET ECONOMIES EN EAU

B, L, P

BARDET (A), RAYNAUD (L)

FR/CTIFL, FR/IUT PERIGUEUX

INFOS CTIFL

2014

307

P. 60-69

français, photo., TABL_>6TABL, graph., biblio.

La culture de fraisier demande des apports d’eau réguliers. Les méthodes de gestion des irrigations sont variées et basées soit sur le ressenti du professionnel, soit sur des outils d’aide à la décision. Les estimations des besoins en eau d’une culture de fraisier oscillent entre 3 700 et 5 500 m3 par hectare. Une expérimentation en fraiseraie a eu pour objet sur deux saisons consécutives d’étudier l’impact d’une rationalisation des apports d’eau. Les apports de la modalité innovante sont basés sur le contrôle permanent de l’humidité par des capteurs informatisés positionnés dans le sol. Les irrigations sont déclenchées au seuil choisi proche des valeurs basses de la réserve utilisable (RU). La modalité témoin les déclenche à des valeurs hautes de la RU. L’impact des apports est étudié sur les critères qualitatifs et quantitatifs des productions.

irrigation, besoin en eau, capteur, matériel d'irrigation, culture en sol

FRAISE

IRRIGATION RATIONNEE, IRRIGATION AUTOMATISEE, ECONOMIE D'EAU

06/02/2015

Z