m
La plateforme documentaire du CTIFL
La plateforme documentaire du CTIFL
     
Article

H 0 00116397
OPTIMISATION DE L’IRRIGATION DES JEUNES VERGERS

L

KNIELING (S), MONNEY (P)

CH/AGROSCOPE, CH/OFFICE ARBORICULTURE ET CULTURES MARAICHERES

REVUE SUISSE DE VITICULTURE ARBORICULTURE HORTICULTURE

2015

47

3

P. 168-175

français, photo., TABL_>6TABL, graph., biblio.

Le premier de deux essais consacrés à l’irrigation des jeunes vergers de pommier comparait l’aspersion et le goutte-à-goutte sur la variété Golden Orange dans un verger à haute densité, avec un seuil pour l’irrigation de 40 à 60 cbar mesuré à 30 cm de profondeur du sol. L’essai 2 testait le goutte-à-goutte automatique avec quatre fréquences d’irrigation sur la variété Braeburn cultivée en verger standard, avec un seuil pour l’irrigation de 25 cbar mesuré à 30 cm de profondeur. Dans l’essai 1, le goutte-à-goutte a légèrement réduit la vigueur par rapport à l’aspersion, a augmenté de 54 % le rendement en fruits et a permis une économie d’eau de 65 à 75 % selon l’année. Dans l’essai 2, l’automatisation s’est révélée intéressante pour favoriser la vigueur des jeunes arbres. Le goutte-à-goutte permet ainsi de grandes économies d’eau sans pénaliser le rendement en fruits, tandis que l’automatisation permet d’adapter les apports aux besoins de la culture. Dans les conditions de l’essai, deux à quatre apports quotidiens automatisés ont répondu de manière optimale aux fluctuations de la demande du verger.

irrigation, irrigation par aspersion, irrigation localisée, densité de plantation/semis, variété

POMME

VAR/BRAEBURN, VAR/GOLDEN ORANGE, ECONOMIE D'EAU

29/06/2015

Z